Le Salon de l’Agriculture surfe sur la mode du développement durable

Thibaud Vadjoux

— 

Comment nourrir la population mondiale dont le nombre va passer de 6 à 9 milliards d’habitants en 2050? Les besoins alimentaires vont doubler durant cette période mais les surfaces agricoles et les ressources en eau vont être de plus en plus limitées. Face à ces enjeux, le Salon international de l'Agriculture qui se déroule du 21 février au 1er mars à la Porte de Versailles de Paris, a choisi le thème porteur et à la mode du développement durable. Plus de 600.000 visiteurs sont attendus pour cette 46e édition dont le message sera "génération agriculture, produire aujourd'hui, nourrir demain, respecter toujours".

Comme chaque année, le Concours général agricole (CGA) d'animaux sera l'un des moments phare du salon. Plus de 120 races seront présentées. Cette année la Prim'holstein, vache au pelage noir et blanc qui figure sur l'affiche du salon, est à l'honneur.

Autre rendez-vous attendu, le Concours général agricole (CGA) des produits. Il distingue chaque année les meilleurs produits parmi les 18.000 qui lui sont présentés. Vins, produits laitiers, rhums et punchs, cidres, bières, jus de fruit, huîtres... Un peu plus de 4.000 produits ont été médaillés en 2008, dont 1.500 en or. Les résultats des deux CGA seront consultables en ligne.

Le prix d'entrée du Salon reste à 12 euros pour les adultes, 6 euros pour les étudiants et les enfants (6 à 12 ans) et gratuit pour les moins de 6 ans. Les groupes bénéficient de réduction en fonction du nombre de personnes. La Nuit de l'agriculture se tiendra le 27 février jusqu'à 23 heures. Les billets peuvent être achetés à l'avance.