Ryanair dans le collimateur d'Air France

— 

Air France a porté plainte devant la Commission européenne contre la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair, qu'elle accuse d'avoir perçu des aides publiques illégales.

Selon Air France, ces aides se seraient élevées à 660 millions d'euros en Europe en 2008, dont 35 millions en France, sous forme d'aides au démarrage, de ristournes sur l'assistance aux escales ou encore sur les redevances aéroportuaires.

Interrogé par le journal Le Figaro, un porte-parole de Ryanair a démenti avoir perçu des aides d'Etat et rétorqué que "c'est Air France qui perçoit des aides illégales sous forme de réductions des taxes d'aéroport sur ses lignes domestiques en France".

Ce n'est pas la première fois que Ryanair, en plein développement ces dernières années et qui a transporté un total de 65,3 millions de personnes en 2009, est la cible de telles accusations.

La Commission a ouvert au fil des années une série d'enquêtes sur des aides publiques obtenues par Ryanair en échange de son implantation dans des aéroports, souvent régionaux et peu développés avant son arrivée.

Mais la compagnie à bas coûts avait remporté en 2008 une grande victoire devant la justice européenne, qui avait cassé une décision de Bruxelles obligeant Ryanair à rembourser des aides obtenues pour une desserte en Belgique.

Toujours est-il que la plainte d'Air France "est à l'étude" selon Amelia Torres, porte-parole à la Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe.