Si la Grèce a gagné l'Euro 2004, c'est grâce à l'entraîneur allemand

EM

— 

Le quotidien le plus lu d'Allemagne, Bild, a réservé un accueil très chaleureux au premier ministre grec, Georges Papandréou, en visite officielle à Berlin. Le journal continue sa campagne virulente contre la Grèce avec un argumentaire qui ne vole pas très haut.

Dans une lettre ouverte adressée au chef du gouvernement grec, Bild dresse une liste d'avantages comparatifs de l'Allemagne, ce pays "très différent du vôtre".

"Ici, personne ne doit payer des milliers d'euros de pots-de-vin pour s'assurer un lit d'hôpital" ou "l'Allemagne a aussi de grosses dettes mais nous les remboursons, parce que nous nous levons tôt le matin et travaillons toute la journée".

Le journal rappelle aussi aux Grecs que les touristes allemands laissent "tout un tas d'argent" dans leur pays; que l'Allemagne leur a donné "50 milliards d'euros depuis votre entrée dans l'Union européenne"; et que si l'équipe nationale de football a gagné l'Euro 2004, c'est grâce à leur entraîneur, Otto Rehhagel, Allemand de son état.

Bild pousse même l'amabilité jusqu'à joindre la reproduction d'un timbre à découper, "au cas où vous voudriez répondre".

Le quotidien n'en est pas à sa première campagne de dénigrement. Bild ne cesse de critiquer ces derniers jours la gestion publique grecque alors qu'une majorité de ses lecteurs est opposée à une aide financière de Berlin à Athènes.

Le ministre allemand de l'Economie Rainer Brüderle a d'ailleurs affirmé vendredi que "le gouvernement (...) ne donnerait pas un cent" à la Grèce.

Georges Papandréou a vertement répliqué vendredi matin au traitement par la presse allemande de la situation budgétaire de son pays.

"Nous n'avons pas demandé au contribuable allemand (...) de nous payer nos vacances et nos retraites", a-t-il déclaré dans un entretien au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), "affirmer cela est injuste".

"Et les Grecs n'ont pas la corruption dans les gènes, tout comme les Allemands n'ont pas le nazisme dans les leurs", ajoute-t-il. L'ambiance est vraiment bonne à Berlin ce vendredi.