Lloyds Banking Group prévient: les pertes de HBOS atteignent 10 milliards de livres

E24 avec AFP

— 

Le groupe bancaire Lloyds Banking Group (LBG), issu de la

fusion récentre entre Lloyds TSB et HBOS
, a prévenu vendredi 13 févier que cette dernière avait connu une perte avant impôt d'environ dix milliards de livres (11,2 milliards d'euros) en 2008, et Lloyds TSB, un bénéfice de 2,4 milliards de livres. LBG a publié ce communiqué inattendu, et assorti de commentaires sombres, pour "faire le point" sur les performances de ses deux entités l'année dernière, avant la publication de ses premiers résultats conjoints le 27 février. Le résultat a été une plongée en Bourse de plus de 40% de son titre.

Lloyds TSB, qui vient de reprendre sa compatriote avec l'assentiment appuyé du gouvernement (qui possède quelque 43% du nouveau groupe au terme d'une récente recapitalisation), a connu des résultats "bénéficiaires et satisfaisants en 2008", et espère annoncer un bénéfice avant impôt de 2,4 milliards de livres malgré un manque à gagner de 1,3 milliard lié à "la dislocation des marchés". Ajusté de certains éléments exceptionnels et de "goodwill", celui-ci ressortira à 1,3 milliard de livres, avant une autre charge d'environ 500 millions de livres, ajoute LGB.

La situation est pire pour HBOS, "qui, depuis le rapport d'activité du 12 décembre, a subi de nouvelles conséquences de conditions de marché de plus en plus difficiles, une accélération de la détérioration de la qualité du crédit et une chute de la valeur estimée de certains actifs". Ainsi, "la perte sous-jacente avant impôt" sera d'environ 8,5 milliards de livres, et la perte ajustée des exceptionnels de dix milliards de livres, avant une autre charge de 900 millions de livres. LBG relève chez HBOS un impact de 4 milliards de livres lié à "la dislocation des marchés", et surtout, une charge d'impayés de 7 milliards de livres dans la division entreprise d'HBOS.

LBG estime que cette énorme charge "reflète principalement une méthode de provisionnement plus conservatrice que celle de Lloyds TSB", mais aussi "l'accélération de la détérioration de l'économie, en étant environ 1,6 milliard de livres plus élevée que ce à quoi s'attendait Lloyds TSB en novembre dernier. Le ratio de capital Core tier 1 du nouveau groupe devrait être de 6 à 6,5% fin 2008, estime LBG, et le ratio Tier 1 de plus de 9%.