322.000 postes en moins dans le privé en 2009

TV

— 

L'évolution de l'emploi en France a été désastreuse en 2009. L'emploi salarié a diminué de 322.000 postes dans le privé par rapport à l'année précédente et de 357.600 postes si l'on tient compte des personnes dans le privé mais travaillant dans des secteurs non marchands (éducation, associations, action sociale, santé...).

Les pertes nettes d'emplois (différence entre les embauches et pertes d'emplois) en 2009 sont trois fois plus importantes qu'en 2008 et constituent un record dans les statistiques.

Sur les 322.000 postes, on compte173.000 emplois en moins dans l'industrie et 134.700 dans les services selon les chiffres du ministère de l'emploi (source Darès, Insee, Pôle emploi).

Pour le seul intérim, l'année 2009 a été marquée par 18.600 postes en moins, mais les effectifs sont repartis en hausse depuis le deuxième trimestre. Quant à la construction, elle a subi 49.900 pertes nettes d'emplois en 2009 (-3,4%), avec une baisse qui se poursuit au quatrième trimestre. La France comptait 17,72 millions de salariés fin décembre.

Amélioration en fin d'année

"Les pertes nettes d'emplois en 2009 sont bien supérieures à la récession du début des années 1990. Ce n'est pas surprenant car le PIB a reculé de 2,2%, du jamais vu depuis l'après-Guerre", a noté le directeur des statistiques de Pôle emploi Bernard Ernst. Un tel volume de destructions nettes en un an, "je crois que ça n'a jamais existé, sachant qu'avant-Guerre on n'a pas de statistiques", a-t-il ajouté.

Une note d'espoir: l'évolution de l'emploi sur la fin de l'année se redresse. Au quatrième trimestre, les destructions nettes d'emploi ont atteint 11.500 (-0,1%), après 66.000 (-0,4%) au troisième trimestre.