Malgré le plan de relance, les travaux publics reculent

E24 avec AFP

— 

En dépit des 1.000 projets d'infrastructures que le gouvernement souhaite voir lancer très rapidement, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), fortement concernées par ces nouveaux investissements, s'attend à un repli minimum de 6% de son activité en chiffre d'affaires. Le président de la FNTP, Patrick Bernasconi, craint "un repli beaucoup plus sévère, autour de 10% à 15%, si les conditions d'une reprise économique n'apparaissent pas rapidement". En 2008, la croissance du secteur s'est déjà rétractée après cinq années de croissance ininterrompue (+8% par an en moyenne). La croissance du chiffre d'affaires a reculé de 4,8% en 2008 en euros constants.

Pour sortir de la crise, la FNTP a présenté lundi 9 mars, lors d'une conférence de presse, 10.000 projets, dont un quart pourraient être lancés par les collectivités locales avant la fin de l'année. Le plan de relance gouvernemental, lui, ne devrait commencer à produire ses premiers effets que fin 2010. "Il faut accélérer la sortie des projets qui sont dans les cartons des collectivités locales, car la conjoncture s'est fortement dégradée pendant le second semestre de 2008", a souligné le président de la FNTP. Inquiet, le secteur des travaux publics avait déjà réclamé

un plan de relance
en novembre.