Carlos Slim devient l'homme le plus riche du monde

TV avec AFP

— 

Bill Gates, le cofondateur de Microsoft régnait persque sans partage sur le monde des milliardaires, en trustant pendant 14 ans la première place des hommes les plus riches du monde.

Selon le dernier classement Forbes, il vient d'être doublé par le Mexicain Carlos Slim, icône de l'ascension des grandes fortunes dans les pays émergents. Les Américains ont perdu la première place pour la première fois depuis 1994.

Avec une fortune estimée à 53,5 milliards de dollars, le septuagénaire magnat mexicain des télécommunication qui fait partie du peloton de tête depuis quelques années, bat de 500 millions Bill Gates qui doit se contenter du second rang. Bill Gates avait déjà cédé sa place en 2007 au grand investisseur Warren Buffet.

Retour des grandes fortunes

Les milliardaires sont donc de retour. 332 grandes fortunes avaient quitté le classement du magazine américain l'année dernière.

On comptait 793 milliardaires en mars 2009 contre 1.125 dans le classement 2008. Et leurs avoirs avaient diminué de moitié au total.

Cette année, le nombre de milliardaires est presque revenu à son niveau de mars 2008 avec 1.011 milliardaires recencés dans le monde. 154 de ceux qui avaient été éliminés, notamment les Russes, remontent en selle, et 97 nouveaux font leur apparition, dont 62 viennent d'Asie.

"L'économie mondiale se remet, les marchés financiers sont de retour, particulièrement les marchés émergents", a affirmé le rédacteur en chef Steve Forbes au cours d'une conférence de presse.

Ascension des émergents

Les pays émergents fournissent en effet de plus en plus de milliardaires qui viennent concurrencer l'Europe et les Etats-Unis. Toutefois, ces derniers restent les premiers fourvoyeurs de grandes fortunes et de très grosses fortunes.

On compte 403 milliardaires américains. Mais leur représentation diminue de 45% à 40% du total. Ils ne sont plus que deux parmi les cinq premiers, les Indiens Mukesh Ambani et Lakshmi Mittal arrivant aux 4e et 5e rangs.

Pour la première fois, la Chine continentale devient la deuxième pépinière de milliardaires après les Etats-Unis, avec 64 membres du club dont 27 nouveaux. Et Forbes a souligné "l'importance des femmes d'affaires chinoises", dont sept ont accédé au cercle des supers-riches. En incluant Hong Kong, la Chine compte 89 milliardaires.

Vient ensuite la Russie (62), où les oligarques ont vu les matières premières repartir à la hausse.

L'Europe résiste avec le luxe

L'Europe dénombre 248 milliardaires. Le Français Bernard Arnault, 61 ans, propriétaire du groupe de luxe LVMH (Louis Vuitton, Moet & Chandon notamment) prend la septième place et devient l'homme le plus riche d'Europe avec une fortune estimée à 27,5 milliards de dollars, en hausse de 11 milliards en un an.

Un autre Européen arrive en 9e position, le patron de la marque de vêtements et de magasins Zara, l'Espagnol Amancio Ortega, avec une fortune de 25 milliards de dollars. Et la Française Liliane Bettencourt, héritière du groupe de cosmétiques L'Oréal, monte du 21e au 17e rang avec une fortune estimée à 20 milliards, en hausse de 6,5 milliards.