Grèce: Moody's abaisse la note de la dette des banques

E24 avec AFP

— 

L'agence de notation Moody's a abaissé mercredi d'un cran la note de la dette des cinq principales banques grecques, en raison de leur situation financière "affaiblie".

Baisse des notes

La note de la Banque Nationale de Grèce (BNG), premier établissement du pays, a été ramenée de "A1" à "A2". Moody's a également abaissé la notation d'Alpha bank, numéro deux du secteur en Grèce, de l'Eurobank Ergasias, de la Banque du Pirée ainsi que d'Emporiki Bank, filiale grecque du groupe Crédit agricole.

L'agence a averti que la perspective pour ces établissements de crédit était "négative" et que "des pressions" continueraient à s'exercer sur ces banques en raison de la grave crise financière que traverse le pays.

Cette évaluation est due aux conséquences de la situation macroéconomique difficile dans le pays et "son impact sur la qualité de leurs bénéfices et de leurs actifs".

Accord européen

L'abaissement de la note des banques grecques intervient une semaine après l'accord trouvé au sein de l'Union européenne (UE) sur un plan d'aide à la Grèce associant des prêts des pays de la zone euro et du FMI.

Alors que les mesures déjà prises par le gouvernement grec pour corriger ses finances publiques "pourraient avoir un résultat positif à long terme, les enjeux actuels vont peser d'une manière négative sur la croissance à court et moyen terme", a estimé l'agence internationale.

Evoquant la récente estimation de la Banque de Grèce, qui prévoit un recul du produit intérieur brut (PIB) grec de 2% en 2010, comme en 2009 (contre des prévisions gouvernementales de -0,3% et -1,2% respectivement) Moody's a jugé que cela allait provoquer "une hausse du chômage, une baisse de la consommation et la réduction des bénéfices des petites et moyennes entreprises".

"Accentuer la pression"

"Ces facteurs vont accentuer les pressions dans le secteur bancaire déjà affaibli en ce qui concerne ses bénéfices et ses actifs", a ajouté Moody's.

Fin février, une autre agence d'évaluation financière internationale, Fitch, avait abaissé d'un cran la note des établissements BNG, Alpha Bank, Efg Eurobank Ergasias et Piraeus Bank de "BBB+" à "BBB", avec perspective négative. L'agence craignait les conséquences du plan de rigueur grec sur la qualité de leurs actifs et leurs résultats.