Crédits aux PME: les banques prennent (encore) des engagements

EM

— 

Les banques françaises étaient à nouveau convoquées à l'Elysée vendredi pour parler crédits aux PME et TPE. Elles se sont engagées à consacrer en 2010 une enveloppe de 96 milliards d'euros sur ce sujet, a annoncé le président de la Fédération bancaire française (FBF) Baudouin Prot à l'issue de la réunion.

Ce montant constitue une augmentation de 3% par rapport aux crédits accordés en 2009, selon lui.

38 + 58 milliards d'euros

Sur cette enveloppe, les cinq plus grandes banques françaises (Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale, BPCE et Crédit Mutuel) avait déjà confirmé qu'elles allaient consacrer 38 milliards d'euros aux crédits d'investissement (moyen et long terme) en février dernier.

Très critiquées par la président de la République depuis le début de la crise, les banques sont accusées de ne pas suffisamment financer l'économie et permettre le retour de la croissance.

Toutes celles qui avaient bénéficié du plan de soutien public au moment de la crise s'étaient engagées, en octobre 2008, à faire progresser leurs encours de crédit de 3 à 4% en 2009. Mais ces derniers n'ont augmenté en moyenne que de 2,7% sur 2009.

Le Médiateur du Crédit, Gérard Rameix, s'est récemment inquiété que la situation de 2010 soit pire que l'année dernière dans ce domaine.

Vers une hausse?

Mais selon les derniers chiffres de la Banque de France, les prêts aux PME indépendantes et aux micro-entreprises a progressé en janvier à un rythme beaucoup plus soutenu que ceux octroyés aux grandes entreprises.

Entre janvier 2009 et janvier 2010, le volume des crédits mobilisés et mobilisables (lignes de crédit disponibles mais non encore utilisées) a augmenté de 2,4% pour les PME indépendantes et micro-entreprises, alors que les grandes entreprises enregistrent un recul de 0,8%.