31 personnalités politiques profitent des voitures de police

Thibaud Vadjoux

— 

Rachida Dati, Bruno Lemaire, Christian Estrosi, Christian Poncelet et d'autres vont se voir retirer quelques petits privilèges: voitures et officiers de police dont elles ont indûment profité. (Plus d'informations avec notre partenaire 20Minutes.fr)

Le ministère de l'Intérieur a décidé d'agir après les informations révélées par le dernier rapport de la Cour des comptes.

En février, la Cour avait épinglé les dérives des voitures banalisées de police dont leur usage détourné par des personnalités politiques et publiques.

Selon le rapport, en octobre dernier, "32 conducteurs et 31 véhicules étaient mis en permanence à la disposition de personnes n’exerçant aucune fonction au ministère (de l'intérieur, ndlr)".

31 bénéficiaires

Parmi les bénéficiaires: un ancien président de la République, deux anciens premiers ministres, huit anciens ministres de l'Intérieur, trois ministres en exercice et des membres du cabinet de l’un d’entre eux, deux secrétaires d’Etat en exercice ainsi que (...) le secrétaire général de la présidence de la République, le conseiller à la sécurité du Premier ministre, le délégué aux rapatriés,.…qui bénéficiaient parfois des services de chauffeurs et officiers de sécurité.

Pourtant la Cour s'étonnait de n'avoir "eu connaissance d'aucun texte régissant ces mises à dispositions qui sont demandées oralement par le cabinet du ministre".

Ainsi les frais occasionnés par ses services de police n'étaient pas pris en compte par les ministres bénéficiaires. Le ministre de l'Intérieur réglait la note, en puissant dans son budget de la mission "Sécurité".