Les Français veulent plus partir en vacances

E24 avec AFP

— 

Du soleil pour oublier... En dépit de la crise, les Français sont plus nombreux à vouloir partir en vacances cette année, y compris à l’étranger, mais prévoient de dépenser moins, selon une étude du cabinet spécialisé Protourisme publiée vendredi 6 mars. 65% des Français interrogés comptent voyager, contre 60% l’an dernier. 30% d'entre eux ont choisi de partir à l'étranger, contre 27% en 2008.

"Les gens font des sacrifices partout, renoncent à acheter une nouvelle voiture ou un écran plat, mais ils préservent au maximum leurs vacances", a commenté à l'AFP Didier Arino, directeur de Protourisme. Frustrés d'avoir du renoncer à partir à l'étranger l'an dernier en raison de l'explosion des prix des carburants, de nombreux Français "pensent que les voyages seront plus abordables cette année", selon ce cabinet d'études. 65% font la chasse aux bonnes affaires. "Les gens en ont ras le bol d'entendre parler de la crise et ont envie de s'échapper pour faire un break", a-t-il ajouté.

Parmi les destinations prisées figurent l'Espagne, le Portugal, le Maghreb et l'Amérique du nord et centrale alors que l'Asie, l'Océan Indien et les Caraïbes semblent en retrait. Les projets de vacances varient en fonction des catégories sociales: si les ménages à revenu élevé "partiront et dépenseront plus" que l'an dernier, les foyers modestes partiront moins souvent et seront confrontés à un budget réduit.

Seulement 45% des ménages disposant d'un revenu mensuel inférieur à 1.500 euros net comptent partir, dont la moitié grâce à des aides publiques. Ce taux monte à 85% pour les foyers avec des revenus supérieurs à 5.000 euros net. Les touristes vont surtout rogner sur les dépenses annexes: 64% économiseront sur les achats en boutiques et 50% sur la consommation dans les bars et restaurants, mais seulement 15% sur l'hébergement.