Thales table sur 3 à 5% de croissance organique pour 2009

E24 avec AFP

— 

Le groupe Thales a annoncé jeudi 26 février qu'il attendait une croissance organique de 3 à 5% en 2009, tablant sur la stabilité de ses clients institutionnels pour compenser les risques dans l'aéronautique civile et le spatial commercial, après des résultats 2008 conformes à ses prévision. Pour 2008 "nous nous fixons comme objectif une croissance organique des revenus entre 3 et 5%", après 8% en 2008, a annoncé le PDG Denis Ranque devant des journalistes.

Les acteurs gouvernementaux et publics représentent 75% des clients et sont "le principal facteur de protection de Thales contre la crise", a déclaré M. Ranque, alors que "les marchés de la défense restent en croissance malgré ou à cause de la crise". Cela devrait permettre d'atténuer les "incertitudes sur nos commandes aéronautiques civiles" et sur certains programmes spatiaux commerciaux, dont les financements peuvent être affectés par la crise du crédit, selon lui.

Thales prévoit "un taux de résultat opérationnel courant après restructuration stable ou un peu supérieur à celui de 2008", qui était de 6,9%. Le chiffre d'affaires 2008 s'inscrit en hausse organique de 8% (+1% publiés) à 12,66 milliards d'euros, conforme à l'objectif de +6% en organique.

Le bénéfice net publié a chuté de 35% à 650 millions d'euros en raison d'un effet de comparaison défavorable, le résultat de 2007 ayant été marqué par 432 millions de plus-values de cession. Le bénéfice courant après restructurations a augmenté de 2% (+15% en organique) à 877 millions d'euros, pour une marge de 6,9%.

La marge est "un peu au dessus" des objectifs qui avaient été révisés fin octobre en raison d'une provision de 60 millions d'euros liée au retard de l'avion de transport militaire A400M d'EADS, a souligné le directeur financier Patrice Durand.

Le groupe prévoyait initialement 7,25% en 2008 avant la prise en charge de cette charge, qui s'ajoute à une provision de 20 millions d'euros au premier semestre sur l'A400M.