Les Français encore frileux par la banque en ligne

TV

— 

Seulement un Français sur six se dit prêt à passer de la banque classique à la banque 100% en ligne, rapporte une étude BVA-ING Direct qui a lancé une campagne de pub.

Les 25-34 ans seraient les plus chauds à changer d'établissement avec 24% de déclarations d'intentions.

Une récente étude du Credoc livre un résultat encore plus faible. Seulement 10% des personnes interrogées envisagent de changer de banque en 2010, dont 12% seulement pourraient s'orienter vers une banque exclusivement sur internet. 1% seulement des Français, soit moins de 500.000 personnes, aurait déja fait ce choix, selon l'étude.

Internet n'est pas pour autant banni. Il est aussi souvent utilisé par les clients des banques en dures. 50% des personnes interrogées par le Crédoc utilisent prioritairement internet pour consulter la situation de leurs comptes courants.

Et les clients prêts à changer de banque pour le web mettent en avant plusieurs avantages selon l'étude ING: la faiblesse ou l'inexistence des frais bancaires (35%), l'absence de frais sur les opérations cournates (25%). Mais ce qu'ils réclament avant tout c'est la "disponibilité des conseillers" et "un premier bon contact avec le conseiller". Ces deux attentes cumulées comptabilisent 44% des citations.