Chutes des ventes mondiales de mobiles au 4e trimestre 2008

Guillaume Guichard

— 

La fin de l'année 2008 fut difficile pour la téléphonie mobile. Si 2008 reste positive, avec une croissance des ventes en hausse de 6% dépassant les 1,22 milliard d'unités, les ventes de téléphones portables ont chuté de 4,6% dans le monde au quatrième trimestre 2008, à 314,7 millions d'unités, selon une étude du cabinet Gartner. 2009 sera pire. Et le cabinet ne prévoit pas de stabilisation de la demande avant 2010.

A cause de la détérioration de la situation économique, "les consommateurs ont hésité à deux fois avant de s'engager pour des contrats (de 12 à 24 mois, ndlr) associés aux téléphones", analyse Carolina Milanesi, directrice de recherche chez Gartner. La baisse de la consommation, qui devrait perdurer en 2009, incite l'industrie à réduire ses stocks, une tendance qui "devrait s'intensifier durant le premier trimestre 2009 et se poursuivre au second", prévoit l'analyste.

Malgré la vive concurrence que se livrent les opérateurs, le duo de tête n'a pas changé. Nokia a continué à dominer le marché (37,7%) malgré la baisse des ventes générales fin 2008 et Samsung a conforté sa deuxième place (18,3%). Derrière, la bataille a été plus serrée. LG a arraché la troisième place à Sony Ericsson avec 8,9% de parts de marché, grâce à de solides positions aux Etats-Unis. Le suédois-japonais a été ainsi détrôné avec ses 7,5% de parts de marché en 2008. Il "a échoué à réduire ses stocks et n'a pas réussi à étoffer son offre", analyse Gartner.

A la cinquième place, Motorola a continué sa descente aux enfers, perdant sur l'année 5,6 points de part de marché, à 6,9% de part de marché.