GMAC passe sous le contrôle de l'Etat américain

AFP

— 

Le département du Trésor américain a annoncé mercredi qu'il volait une troisième fois au secours du groupe de services financiers GMAC, ex-filiale de General Motors, en lui apportant 3,8 milliards de dollars de capitaux frais supplémentaires et en prenant son contrôle.

Cette aide, qui porte à 16,3 milliards de dollars les fonds publics injectés dans cette ancienne division de services financiers du constructeur automobile américain General Motors, s'accompagne d'une restructuration du capital du groupe, qui sera désormais détenu majoritairement par l'Etat fédéral américain.

Sa part passera de 35% à 56%, a précisé le Trésor dans un communiqué.

Les fonds alloués par le Trésor à GMAC sont puisés dans l'enveloppe de 700 milliards de dollars débloquée par le Congrès à l'automne 2008 pour permettre au ministère de stabiliser le système financier américain.

GMAC s'était vu accorder le statut de banque en décembre 2008, ce qui lui a permis de bénéficier de l'aide de l'Etat une première fois à ce moment-là, avant une autre en mai.

Créée pour assurer le financement des achats de voitures chez General Motors, GMAC s'est diversifiée progressivement dans des activités de banque traditionnelle, de crédit hypothécaire et d'assurance. Depuis avril, elle prête aussi aux acheteurs de modèles Chrysler.

Le Trésor rappelle une nouvelle fois qu'il n'a pas l'intention de contrôler GMAC indéfiniment et estime que la nouvelle aide accordée au groupe est pour celui-ci la "meilleure chance" de revenir dans le giron du privé au cours de l'année 2010.