Rusal espère lever jusqu’à 2,6 milliards de dollars en Bourse

— 

Le géant de l’aluminium Rusal frappe à la porte de la Bourse de Hong-Kong. Le groupe russe compte y vendre 1,61 milliard d’actions ordinaires à un prix compris entre 9,1 et 12,5 dollars de Hong-Kong, soit entre 1,17 et 1,61 dollar américain (0,82 à 1,12 euro). Sur cette base, Rusal espère lever entre 1,88 et 2,59 milliards de dollars auprès d’investisseurs. Une cotation sur la Bourse NYSE Euronext est également prévue.

Le produit de cette vente d’actions ira à la réduction de l’endettement du groupe. Rusal supporte actuellement une dette de 14,9 milliards de dollars. Or son activité, la production d’aluminium, est particulièrement cyclique.

Le prospectus souligne que si les prix de l’aluminium chute de 20%, le groupe sera handicapé dans sa capacité à respecter certains objectifs financiers ou certains covenants liés à sa dette, qui vient de faire l’objet d’une restructuration.

Au cours des six premiers mois de son exercice fiscal, Rusal a accusé une perte nette de 868 millions de dollars, contre un profit de 1,41 milliard de dollars un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a atteint 3,76 milliards de dollars, en chute de 55% en un an.

Malgré l’émission de nouvelles actions, Rusal restera sous le contrôle du milliardaire russe Oleg Deripaska, qui détiendra entre 48% et 53% du capital après l'opération. Ce dernier s’est vu refusé à plusieurs reprise l’accès au territoire américain et canadien, en raison de son implication dans des activités illégales. Deripaska a nié par le passé de telles accusations.

Le prospectus ne précise pas clairement si le principal actionnaire de Rusal aura la possibilité de venir présenter sa société aux investisseurs nord-américains.

Malgré ces difficultés conjoncturelles et légales, plusieurs investisseurs ont manifesté leur intérêt pour Rusal. L’homme d’affaires Robert Kuok, ainsi que deux hedge funds – NR Investment Ltd et Paulson & Co – vont acquérir des actions à hauteur de respectivement 20, 50 et 100 millions de dollars.

La banque russe de développement Vneshekonombank va pour sa part souscrire 447,09 millions d’actions au prix de l’introduction en Bourse.

L'introduction en Bourse est pilotée par les banques BNP Paribas et Credit Suisse. Le syndicat en charge du placement comprend Bank of China International, Bank of America-Merrill Lynch, Nomura, Renaissance Capital, Sberbank et VTB Capital.