Le Royaume-Uni toujours en récession

TV avec AFP

— 

Le Royaume-Uni reste officiellement l'une des dernières grandes économies toujours en récession.

La révision de la baisse du PIB au 3ème trimestre par rapport au trimestre précédent, à 0,2% contre 0,3% dans l'estimation précédente de l'Office des statistiques nationales (ONS) laisse présager une reprise poussive l'an prochain. Cette révision constitue une nouvelle déception pour les économistes, qui espéraient dans l'ensemble que la contraction de l'économie britannique serait ramenée à 0,1%.

Sur un an, la contraction de l'économie britannique est reste inchangée, à 5,1%, a précisé l'ONS, l'équivalent britannique de l'Insee. Ces chiffres confirment que le Royaume-Uni est l'une des rares grandes économies développées à n'être pas encore sortie de la récession, avec l'Espagne ou la Grèce.

Trois à six mois de retard

Son PIB a chuté en tout d'un peu plus de 6% sur les six derniers trimestres, et cette récession reste donc la plus longue et l'une des plus graves observées dans le pays depuis plus d'un demi-siècle. Elle se range à égalité en termes de baisse du PIB avec celle du début des années 1980, au début de l'ère Thatcher.

D'après les économistes et le gouvernement, le Royaume-Uni ne devrait sortir de la récession qu'au quatrième trimestre, avec trois à six mois de retard sur les pays voisins, y compris la France, l'Allemagne ou même l'Irlande, pourtant encore plus mal en point.