L'immobilier commercial se porte bien

— 

Le secteur de l'immobilier commercial est encore prospère, comme le montrent les millions de m2 de projets présentés au Mapic, le salon international de l'implantation commerciale et de la distribution, mais les premiers signes d'un ralentissement se font sentir. Un millier de distributeurs, opérateurs immobiliers, enseignes et villes vont exposer entre le 19 et le 21 novembre à Cannes dans le cadre du Mapic, un chiffre inchangé par rapport à 2007. Traditionnellement, le salon enregistre une augmentation de sa fréquentation de 10% d'une année sur l'autre.

"On est loin des croissances record enregistrées les années précédentes", reconnaît Nadine Castagna, directrice du salon, soulignant que la crise rend la "visibilité" difficile dans le secteur. Pour autant, 2008 devrait être "une nouvelle année record pour le développement de centres commerciaux, avec plus de 15 millions de m2 d'ouvertures et d'extensions prévues", selon le spécialiste de l'immobilier Cushman and Wakefield.

La Russie, la Turquie et l'Ukraine représentent 58% des projets qui vont voir le jour dans le monde en 2008. Les nouveaux centres commerciaux dans ces pays ne posent pas de problèmes de sur-offre car tous trois sont largement sous-équipés en la matière.

En Ukraine, on compte 44 m2 de centres commerciaux pour 1.000 habitants, en Russie 57 m2 et en Turquie 58 m2. La moyenne européenne est de 200 m2 et l'on atteint plus de 300 m2 en Norvège, Irlande, Luxembourg ou aux Pays-Bas. "Le développement des centres commerciaux va se poursuivre en 2009. Il est possible qu'au-delà de cette date certains projets soient reportés en raison des incertitudes assombrissant les perspectives de croissance économique d'un grand nombre de pays", prévient Christian Dubois, directeur général de Cushman and Wakefield France. Eurelia, la Fédération européenne de commerces, se montre encore plus pessimiste, prévoyant un ralentissement dès l'an prochain.

La France et l'Espagne, leaders pour l'immobilier commercial en Europe depuis la fin des années 1990, seront les premières à connaître un sérieux coup d'arrêt, en raison de la crise de la consommation, selon Eurelia. D'ores et déjà, certaines enseignes situées dans les centres commerciaux espagnols enregistrent des chutes de chiffre d'affaires allant jusqu'à 40% par rapport à l'an dernier. "Plus que jamais, les nouvelles implantations font l'objet d'études de marché extrêmement minutieuses en termes de zone de chalandise et d'environnement concurrentiel", note la société d'expertise Atisréal dans une étude sur le marché commercial en France.

"Déjà, quelques projets commerciaux, en particulier en périphérie, sont reportés", voire abandonnés, souligne l'étude. Malgré ce contexte difficile, des projets "pharaoniques" seront dévoilés au Mapic. La Pologne va présenter "Port Lodz", le plus grand centre commercial du pays (127.000 m2) qui devrait ouvrir en 2010, et la Slovaquie "Twin City" (200.000 m2), prévu à Bratislava en 2012. La palme revient à Dubaï et son "Dubai Mall" géant de 1,1 million de m2, avec patinoire olympique, "soukh" consacré à la vente de l'or et 22 salles de cinéma.

Nouveauté au Mapic: la présentation d'une dizaine de centres commerciaux dits "verts" qui respectent l'environnement, soit par la maîtrise de la consommation d'énergie, soit par leur intégration dans un environnement écologique.