Cacharel à la reconquête de la France

E24 avec AFP

— 

Cacharel, célèbre dans les années 70 pour son imprimé "Liberty", veut "revenir à un produit conforme à son identité" et "repartir à la conquête du marché français", a déclaré lundi à l'AFP le directeur général délégué de la marque de prêt-à-porter, Marc Ramanantsoa. "L'idée est de redonner un coup de fouet à la marque, de moderniser son image", a ajouté M. Ramanantsoa. Il s'agit de "revenir à un produit très Cacharel", avec "un côté très innocent, poétique, romantique".

Fondée en 1962 par Jean Bousquet, qui en est toujours PDG, Cacharel s'est fait connaître avec ses chemisiers en crépon et Liberty plébiscités par les femmes dans les années 70. Son chiffe d'affaires est actellement de 35 millions d'euros et réalisé à 90% à l'international (Japon, Corée, Moyen-Orient, Etats-Unis....), a précisé M. Ramanantsoa. Cacharel a entrepris "une montée en gamme très forte", en effectuant "un énorme travail au niveau de la qualité", de manière à ce que "le rapport qualité-prix s'améliore", a-t-il ajouté. Selon lui, la crise économique "va rebattre un peu les cartes. Le rapport qualité-prix va être plus prégnant dans l'esprit des Français".

La marque a décidé d'être présente dans "un réseau de distribution beaucoup plus sélectif" et de "repartir à la conquête du marché national" notamment avec des boutiques en propre. "Il n'y en a plus" actuellement et des "boutiques tests" devraient voir le jour au second semestre 2009, a précisé M. Ramanantsoa. La marque se donne trois ou quatre saisons pour regagner la confiance du marché français.

Les collections seront dorénavant dessinées par le studio de création, comme aux débuts de la marque, a indiqué Marc Ramanantsoa. La marque avait connu ses dernières années une valse de créateurs. "On ne souhaite plus starifier un individu ou un couple de designers", a-t-il dit. Pour mieux faire comprendre ce "changement de braquet très net", Cacharel a présenté lundi 19 janvier sa collection automne-hiver 2009-2010 lors d'un défilé devant des acheteurs et la presse. Elle ne défilera pas pendant la semaine du prêt-à-porter féminin en mars. La collection, fraîche et joyeuse, fait la part belle à l'imprimé Liberty, décliné sur des chemisiers et des collants, aux courtes robes à col arrondi loin du cou, taille et épaules soulignées, aux jupes à grandes poches, aux robes en maille ou transparences superposées.