Les banques en ligne ne séduisent pas

E.M. avec AFP

— 

La banque 100% internet n'est pas encore pour demain. Même si de plus en plus de Français correspondent virtuellement avec leur établissement bancaire, ils sont encore peu nombreux à passer à un système exclusivement en ligne, selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) publiée mardi.

50% des personnes interrogées par le Crédoc utilisent prioritairement internet pour consulter la situation de leurs comptes courants. Il s'agit surtout de ménages aisés, des 25-44 ans, des CSP+ et des classes moyennes.

Internet est aussi devenu le moyen privilégié pour contacter un conseiller clientèle. 27% des personnes qui l'ont fait au cours des six derniers mois sont ainsi passés par le site de leur banque contre 21% qui se sont directement rendus dans une agence.

Atouts d'internet

Cette évolution "s'inscrit dans une tendance de fond à la croissance de l'usage quotidien d'internet", note le Crédoc.

Et pour les clients, les avantages sont nombreux: pouvoir gérer ses comptes à toute heure, raccourcir les délais pour l'enregistrement des opérations bancaires ou ne pas dépendre d'un conseille clientèle.

1% des Français en ligne

Mais malgré ces atouts, les banques 100% en ligne ne séduisent pas encore les foules. 1% seulement des Français, soit moins de 500.000 personnes, a fait ce choix, selon l'étude.

Et ce chiffre ne semble pas prêt de progresser: 10% des personnes interrogées envisagent de changer de banque en 2010, dont 12% seulement pourraient s'orienter vers une banque exclusivement sur internet.

Les 88% restants expliquent ainsi souhaiter conserver une agence bancaire et un conseiller clientèle dédié. Parmi eux, 56% n'ont pas encore confiance dans les banques en ligne.