L'UE discute des moyens d'augmenter les ressources du FMI

— 

Les ministres de l'Economie et des Finances de l'Union européenne ont discuté jeudi 18 décembre des moyens d'augmenter les ressources du Fonds monétaire international (FMI) pour lui permettre de faire face à la crise économique mondiale, a indiqué la ministre française, Christine Lagarde. "Nous avons décidé d'explorer toutes les options, c'est à dire à la fois les options de source européenne, de source bilatérale, d'augmentation des quotas, d'augmentation sous forme de prêts supplémentaires, d'émissions d'obligations et autres instruments financiers", a-t-elle souligné à l'issue d'une réunion informelle de ces ministres à Paris. Cette discussion a eu lieu en présence du directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, qui n'a pour sa part fait aucune déclaration à la presse à l'issue de la réunion.

Christine Lagarde a par ailleurs annoncé que les discussions avaient porté sur la question des centres non coopératifs, type paradis fiscaux. "Le Forum de stabilité financière (FSF) recevra des éléments factuels concernant les incidents mettant en cause les centres non coopératifs afin de produire des analyses et des recommandations qui pourront être utilisées dans la lutte contre ces centres", a-t-elle déclaré.

La ministre a poursuivi en expliquant que les participants de l'Ecofin avaient discuté de la possibilité de la mise en place d'un "système d'alerte précoce" à l'échelle mondiale afin de mieux détecter à l'avenir les risques de crise. "Nous avons demandé au comité économique et financier de travailler sur différents principes, notamment celui d'un audit beaucoup plus régulier de la situation macro-prudentielle et macro-économique de chacun des pays", a-t-elle annoncé. Selon Christine Lagarde, la communauté financière internationale a "cruellement manqué récemment" d'un tel système d'alerte.