La question des tarifs d'EDF refait surface

— 

La question d'une hausse des tarifs d'EDF revient sur le tapis. Selon Les Echos, la direction d'Electricité de France (EDF) envisage une hausse des prix de l'ordre de 24% du tarif bleu (résidentiel) entre 2010 et 2015. EDF a démenti "catégoriquement", lundi, avoir soumis au gouvernement une demande d'augmentation de ses prix.

Selon le quotidien économique, EDF a soumis aux pouvoirs publics un projet non chiffré dans lequel le groupe énergétique demande une augmentation à moyen terme des tarifs d'électricité tant pour les particuliers que pour les entreprises, assure le quotidien économique.

En juillet 2009, Pierre Gadonneix, alors PDG d'EDF, avait réclamé une hausse de 20% des tarifs de l'électricité en France sur trois ou quatre ans, afin de financer les investissements du groupe, une déclaration qui avait été vivement critiquée par le gouvernement.

EDF, fortement endetté (36,8 milliards d'euros), doit procéder à de lourds investissements pour rénover le parc nucléaire français et investir dans de nouvelles centrales thermiques. Une hausse des tarifs s'inscrit dans cette logique. En 2009, EDF a investi 7,5 milliards d'euros contre 3,5 milliards en 2007.