Japon: plan de relance de 7.200 milliards de yens

Jocelyn Jovène

— 

Pour éviter la récession, le Japon s'endette. Le nouveau gouvernement dirigé par Yukio Hatoyama a annoncé mardi un plan de relance de 7.200 milliars de yens (54 milliards d'euros), destiné à soutenir les secteurs de l'automobile, des appareils électriques peu polluants et des logements "verts".

Ce plan représente 1,5% du PIB japonais. Il comprend des mesures de soutien pour les PME (1.200 milliards), des subventions pour l'emploi (600 milliards) et des mesures environnementales (800 milliards) et sera partiellement financé par la vente d'obligations.

L'objectif du plan est de "booster une reprise en perte de vitesse", notent les économistes de BNP Paribas. D'autres économistes pensent que le plan de relance ne suffira pas pour relancer une économie dont la bonne santé dépend des exportations de voitures, d'électronique et de machines-outils. Les menaces de rechute et de déflation sont toujours réelles, selon certains experts.

Stratégie de croissance

Sous le précédent gouvernement, le Japon a dépensé 27.000 milliards de yens pour soutenir l'économie. Mais ces dépenses verront leur effet sur l'économie s'atténuer à partir de l'année prochaine.

Pendant ce temps, l'endettement du pays devrait atteindre les 200% du PIB en 2010-2011, faisant du Japon le pays le plus endetté au monde.

"Le point central est maintenant de savoir si le gouvernement sera capable de maintenir son émission de dette sous la barre des 50.000 milliards de yens pour l'année fiscale qui commence en avril et s'il sera capable de prévoir une stratégie de croissance", commente Akiyoshi Takumori, économiste chez Sumitomo Mitsui Asset Management, cité par l'agence Reuters.