L'Allemagne pourrait abandonner l'A400M

E24 avec AFP

— 

Les retards à répétition du programme d'avion de transport militaire A400M font perdre patience à Berlin. Le gouvernement allemand envisage de résilier son contrat portant sur 60 appareils, selon le magazine Der Spiegel. Pour éviter ce revers, le groupe aéronautique européen doit expliquer à Berlin "comment et quand" il compte régler les problèmes techniques auquel il fait face pour réaliser l'A400M.

Sinon, le secrétaire d'Etat à l'armement Rüdiger Wolf "discutera à temps" d'un "achèvement" du contrat avec le ministre de la Défense Franz Josef Jung. En cas d'annulation, Airbus devrait alors rembourser "sous 60 jours" des sommes chiffrées en milliards d'euros.

L'A400M souffre de problèmes chroniques avec la propulsion de l'appareil qui ont retardé le développement de ce programme majeur. Du coup, les tout premiers exemplaires de l'A400M ne devraient être livrés que fin 2012, au lieu de fin 2009.

De quoi attiser les tensions entre les pays clients et Airbus. Et l'Organisation européenne de coopération en matière d'armement (OCCAR), qui regroupe les pays clients de l'A400M (Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Turquie, Belgique et Luxembourg) fait pression sur Airbus.

L'OCCAR a notamment fait savoir qu'ils pouvaient "résilier le contrat au 31 mars" parce qu'une "étape cruciale" n'a pas été honorée. A savoir le premier vol prévu en janvier 2008 de l'appareil, qui n'a toujours pas eu lieu.

Tous les pays ne sont pas d'accords entre eux. Berlin s'attend ainsi à des pressions de Paris pour qu'il maintienne son engagement. Mais Franz Josef Jung est opposé au maintien d'un projet retardé et de plus en plus coûteux, affirme le Spiegel.