D'où vient l'argent des Restos du coeur?

Elsa Meyer
— 

Pour 2008-2009, le budget des Restos du cœur s'élevait à 142,8 millions euros selon les informations publiées sur son site Internet. Les principales sources de financement sont les dons et legs des particuliers; les subventions publiques; et le produit des concerts et ventes de disques des Enfoirés.

Dons et legs: 40,7% des ressources

Les dons et legs des particuliers représentent 40,7% (58 millions d'euros) des ressources de l'association.

Votée en 1988, la loi Coluche a rendu plus attractive ce type d'opérations. Dans tous les cas de dons d'argent, les donateurs peuvent en effet bénéficier d'une déduction fiscale de 75% du montant du don, si celui-ci ne dépasse pas 510 € en 2009. Au-delà de cette somme, et dans la limite de 20 % des revenus imposables, la déduction reste de 66 %.

Les subventions publiques: 32,1% des ressources

Les subventions publiques constituent 32% (45,8 millions d'euros) des sources de financement des Restos du cœur.

En 2008-2009, l'Union européenne et l'Etat français ont ainsi donné à l'association l'équivalent de 20 millions d'euros de marchandises afin de les distribuer gratuitement. Les autres organismes publics tels que le ministère des Affaires sociales, les collectivités locales ou bien encore le Fonds de solidarité pour le logement ont quant à eux versé 25,8 millions d'euros de subventions.

Les Enfoirés: 17% des ressources

Les Enfoirés représentent enfin 17% des ressources des Restos. L'année dernière, le produit des concerts, la vente de disques et de DVD ainsi que les activités annexes, comme les droits d'images, ont constitué une manne financière de 24,7 millions d'euros.