DRS va soutenir les résultats de Finmeccanica en 2009

E24 avec AFP

— 

Le groupe italien d'aéronautique et de défense Finmeccanica a enregistré une hausse de 35% de son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'année à 396 millions. Le bénéfice net a notamment profité de la plus-value de 54 millions d'euros issue de la cession à l'Etat français de la part de 2,9% détenue par Finmeccanica dans le groupe franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics. Sans cette plus-value, le bénéfice aurait progressé de 15%.

Le chiffre d'affaires a, quant à lui, progressé de 6% à 9,688 milliards d'euros tandis que son résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a crû de 10% à 606 millions d'euros. Les commandes ont progressé de 17% à 11,5 milliards d'euros sur les neuf premiers mois et le portefeuille de commandes s'élève désormais à 40,8 milliards (+13%), soit près de trois ans de production. Sur le plan opérationnel, Finmeccanica a notamment bénéficié des bonnes performances de ses divisions aéronautique et systèmes de défense.

"A la lumière" des chiffres des neuf premiers mois, le groupe a confirmé ses prévisions. Finmeccanica table donc toujours sur une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre 6% et 11% et une progression de l'Ebitda ajusté comprise entre 12% et 19%.

Les dirigeants du groupe ont également confirmé les prévisions de Finmeccanica pour 2009. Le chiffre d'affaires devrait être compris entre 15,1 et 15,9 milliards d'euros et l'Ebitda ajusté entre 1,3 et 1,42 milliard d'euros. Avec DRS (acquisition finalisée en octobre) , qui sera consolidé dans les comptes à partir du 22 octobre 2008, le groupe s'attend en 2009 à un chiffre d'affaires compris entre 18,1 et 18,9 milliards d'euros et à un Ebitda compris entre 1,63 et 1,75 milliard d'euros. DRS fera également progresser la marge du groupe à 9,1% en 2009 contre 8,7% si Finmeccanica était resté seul.