Restrictions d'électricité

TV avec AFP

— 

Le système électrique français "reste dans une situation tendue, plus particulièrement dans l’Ouest de la France et en région Paca" (Provence-Alpes-Côte d'Azur)", soulignent mercredi le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) et l'Association des Maires de France (AMF), en appelant les élus municipaux à maîtriser la consommation d'électricité de leur commune.

"Ces deux régions sont plus fragilisées, en raison d’une faible production locale d’électricité et de réseaux dont la charge atteint leur capacité maximale", ajoutent la filiale d'EDF et l'association des maires.

La Bretagne, qui ne produit que 8% de son électricité, était placée mercredi sous "alerte rouge" par RTE en raison d'un "risque de coupure réel et imminent" sur tout le territoire de la région. La région Paca était elle aussi placée en état d'alerte par le gestionnaire du réseau de lignes à haute tension.

Restrictions d'électricité

La modération de la consommation d’électricité "des communes et de leurs administrés" lors des périodes de pics de consommation est "donc particulièrement essentielle", affirment RTE et l'AMF dans leur communiqué. Le président de l'AMF, Jacques Pélissard, cité dans le communiqué, "invite les maires à prendre les dispositions nécessaires pour maîtriser la consommation municipale d’électricité entre 17H00 et 20H00, notamment dans les équipements publics, les bureaux, pour les mises en lumière, l’éclairage public".

L’AMF et RTE soulignent en outre que la réduction de la consommation au moment des pics de consommation contribue "à la lutte contre le changement climatique" car les centrales électriques "répondant aux besoins de pointe sont plus émettrices de CO2" car fonctionnant au fioul ou au charbon.

9 réacteurs arrêtés, importation record

La demande d'électricité devrait bondir à 90.500 MW mercredi à 19H00 et à 90.700 MW jeudi soir, soit tout près de ses records historiques, en raison de la vague de froid qui frappe actuellement le pays. Pour satisfaire à ses besoins, la France va devoir importer 7.300 mégawatts (MW) d'électricité mercredi à 19H00, soit l'équivalent de la production de 7 réacteurs nucléaires et un des niveaux d'importation les plus élevés jamais atteints par le pays.

La France doit cette année recourir massivement aux importations d'électricité en raison de

l'arrêt de nombreux réacteurs nucléaires
. Neuf d'entre eux, sur un total de 58, étaient arrêtes mardi, selon un décompte de l'AFP.

La consommation d'électricité est très sensible au froid en raison du fort équipement des Français en chauffages électriques. Mais elle devrait ralentir à partir de vendredi avec la moindre consommation industrielle due au début des vacances de Noël.