Wal-Mart verse 54,25 millions de dollars pour éviter un procès

E24 avec AFP

— 

Wal-Mart a réussi à éviter un procès. Le géant américain de la distribution a annoncé mardi qu'il était parvenu à un accord amiable pour mettre fin à des poursuites en nom collectif. Celles-ci portaient sur les horaires et les salaires d'employés du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis. Pour cela, Wal-Mart a dû accepter de verser une somme pouvant aller jusqu'à 54,25 millions de dollars. Quelque 100.000 employés passés et actuels de Wal-Mart, ayant travaillé dans ses magasins du Minnesota entre septembre 1998 et novembre 2008, sont concernés par cet accord conclu entre leur avocat et celui du distributeur, qui doit encore être validé par la Justice.

Droits sociaux

Il est précisé qu'une part "substantielle" de cette somme sera versée aux autorités du Minnesota. Le distributeur s'est aussi engagé à mettre en place divers dispositifs permettant de garantir un meilleur respect des lois sur le temps de travail et la rémunération. Wal-Mart, connu pour son hostilité aux syndicats, doit régulièrement se défendre d'accusations selon lesquelles les droits sociaux de ses employés seraient mal respectés.

Un porte-parole du distributeur, David Tovar, a toutefois relevé dans le communiqué que la justice du Minnesota avait tranché en faveur du groupe sur plusieurs points. "Notre politique est de payer tous les employés pour toutes les heures travaillées, et de permettre des pauses de repos et pour les repas", a-t-il assuré, précisant que tout gérant violant cette politique s'exposait à des sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement.