Comment fonctionne le délestage?

Guillaume Guichard

— 

Le délestage, c'est l'arme ultime dans le monde de l'électricité. Lorsque le réseau est sur le point de s'effondrer, que la demande atteint des sommets tels que les lignes à haute tension ne peuvent plus supporter le poids des mégawatts, alors le gestionnaire des réseaux, RTE, coupe le courant dans des régions données.

En clair, le délestage revient à sacrifier l'alimentation d'un petit nombre d'usagers afin de sauver jusqu'à "toute l'alimentation électrique d'un pays", est-il expliqué sur le site ouest-ecowatt.com, géré par RTE.

Effondrement du réseau

En période de pic de consommation, il peut arriver en effet que la production électrique ou que les capacités du réseau soient insuffisantes. "Cela peut aboutir, en l’absence de réactions appropriées, à un effondrement du réseau électrique", explique ouest-ecowatt.com, pouvant entraîner une coupure de courant généralisée.

Pour éviter cette situation, "le délestage de consommation consiste à couper une partie de la clientèle permettant de maintenir la fréquence du réseau électrique", détaille la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement de la région Provence-Alpes Côtes d'Azur.

Délestages imprévisibles

RTE, le gestionnaire du réseau et responsable de l'équilibre entre l'offre et la demande, prend les décisions en matière de délestage. Si la surcharge du réseau est prévisible, une liste des clients à délester est arrêtée. Ces derniers sont prévenus (entre 30 minutes et un jour à l'avance) et des coupures tournantes sont planifiées. Mais les délestages sont parfois imprévisibles et se déclenchent automatiquement, lorsque la surcharge n'a pas pu être anticipée (lors d'un accident sur le réseau, par exemple).

Certains clients bénéficient d'une priorité d'alimentation et ne peuvent pas être coupés comme les hôpitaux, les installations de signalisation ou d'éclairage public. Plusieurs sites industriels peuvent aussi être exemptés de coupure si cette dernière entraîne de trop lourdes pertes d'exploitation pour l'usine.

En général, "des délestages tournants de durée limitée (de l'ordre de deux heures) peuvent être organisés pour limiter les conséquences au niveau du public", tient à rassurer la DRIRE.