Polémique sur la violence du dernier "Call of Duty"

R.S. avec AFP

— 

La guerre peut rapporter gros. Le 6ème épisode de "Call of Duty", Modern Warfare 2, le jeu de guerre à la première personne ou FPS (First Person Shooter) devrait engranger d'excellentes recettes comme ses prédécesseurs.

Produit par l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard, "MW2" a en effet enregistré le plus grand nombre de pré-commandes de son histoire (750.000 exemplaires ont été pré-commandés en Grande-Bretagne, le jeu a aussi battu tous les records de pré-réservations dans les 6 200 magasins de la chaîne Gamestop) ce qui en fera le plus gros lancement d'un produit de loisirs pour 2009.

L'éditeur qui a tout de même investi environ 200 millions de dollars (133 millions d'euros) dans ce jeu, devrait largement rentabiliser son investissement car les analystes estiment qu'environ 12 millions de copies de "MW2" devraient être vendues d'ici à fin décembre, ce qui représenterait un chiffre d'affaires de 800 millions de dollars pour Activision.

A la base de ce succès, l'esprit cinéma du jeu où le joueur est plongé dans des scènes très réalistes et violentes.

Polémique

Les scènes sont d'un tel réalisme que le Parlement britannique s'est emparé de l'affaire! Keith Vaz, un ancien secrétaire d'Etat à l'Europe, a plaidé pour que le gouvernement empêche les enfants d'avoir accès au jeu. "Il contient de telles scène de brutalité que même les fabricants ont placé un avertissement dans le jeu pour expliquer aux gens comment ils peuvent sauter certaines scènes", a-t-il déclaré devant la chambre des Communes.

Cependant, l'ancien secrétaire d'Etat aux Technologies numériques Tom Watson a estimé que le jeu "n'est pas agréable, mais pas pire que bien des films et des livres". Il est vrai que la critique -qui a encensé le jeu pour son réalisme- a néanmoins mis en garde contre sa violence. Le titre est d'ailleurs classé "Mature" aux Etats-Unis, le réservant aux plus de 17 ans.

Mais même si tout le monde semble se mettre d'accord sur l'ambiguité qu'il y a à se mettre dans la peau de soldats ayant la possibilité de tuer des civils, c'est d'ors et déjà un succès phénoménal.

Comme pour s'excuser d'un tel succès, Activision a annoncé qu'elle donnerait 1 million de dollars mardi à des associations de soutien aux vétérans de l'armée américaine...