AXA veut lever 2 milliards pour financer des acquisitions

Jocelyn Jovène

— 

AXA veut renforcer sa présence dans les marchés émergents et reprendre le chemin des acquisitions, en mettant ses actionnaires à contribution. Le groupe d''assurance généraliste annonce lundi le lancement d'une augmentation de capital de 2 milliards d'euros, destinée à financer des opérations de croissance externe.

Parmi ces opérations figurent les rachats d'intérêts minoritaires dans les filiales du groupe, "en Europe centrale et de l'Est, ainsi que la transaction proposée au conseil d'administration d'AXA Asia Pacific Holdings", explique le groupe dans un communiqué de presse.

L'objectif de ces transactions est de porter à 15% la part des pays émergents dans le chiffre d'affaires, dans les 3 à 5 ans, contre un "pourcentage inférieur à 5% aujourd'hui", a indiqué Denis Duverne, le directeur financier du groupe, au cours d'une conférence téléphonique.

Un coût de 1,1 milliard d'euros

AXA, qui détient 54% du capital d'AXA Asia Pacific Holdings (APH), s'est associé au gérant de fortune australien AMP Ltd, pour faire une offre aux minoritaires de sa filiale.

"L'opération consiste pour AXA à vendre notre exposition sur AXA APH et à racheter les actifs asiatiques", a expliqué lundi Henri de Castries, le patron d'AXA, au cours d'une conférence téléphonique. "Les 54% d'APH valent à peu près 6 milliards de dollars australiens. Le rachat des activités asiatiques représente une dépense de 7,7 milliards de dollars australiens. Le coût de cette opération [pour AXA] est donc de 1,7 milliard de dollars australiens (1,1 milliard d'euros)", a-t-il ajouté.

Cotée à la Bourse de Sydney, APH affiche une capitalisation boursière de 11,8 milliards de dollars australiens (environ 7,3 milliards d'euros) et a indiqué avoir rejeté l'offre d'AXA et d'AMP.

AXA avait tenté en août 2004 de prendre le contrôle intégral de sa filiale en proposant 4,05 dollars australiens par action, payée pour moitié en numéraire et pour moitié en actions. L'offre représentait à l'époque une prime de 26% sur le cours de Bourse d'APH.

"On observe le marché. On discute pour essayer de comprendre quelles sont les réactions du conseil [d'APH] et quels sont les points sur lesquels on peut éclairer son jugement", a indiqué Henri de Castries.

Décote de 27,9%

Dans le cadre de son augmentation de capital, AXA propose des actions nouvelles avec droits préférentiels de souscription (DPS), qui permettent aux actionnaires existants du groupe de participer à l'opération.

174.112.428 actions nouvelles devraient être créées, au minimum. Elles seront proposées au prix unitaire de 11,90 euros. Chaque actionnaire existant d'AXA recevra 1 droit préférentiel pour chaque action détenue. 12 DPS permettront de souscrire à 1 action nouvelle.

En tenant compte du DPS, la décote proposée aux actionnaires est de 27,9%, indique AXA dans un communiqué de presse.

Si le rachat d'AHP est conclu, le groupe disposera de 900 millions d'euros pour réaliser d'autres opérations de croissance externe, a indiqué Denis Duverne.

Outre le rachat d'APH, AXA négocie avec la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement une participation de 30% dans des opérations en Europe centrale et orientale - une opération de "quelques centaines de millions d'euros".