Le monde de la finance planche sur un nouveau système de rémunération des traders

E24

— 

La direction du Trésor, l'Autorité des marchés financiers et la FBF et la Commission bancaire planchent sur un "code éthique" sur la rémunération des traders, indique Bercy, confirmant ainsi les informations publiées par Le Monde dans son édition datée du 9 février. Georges Pauget, président de la Fédération bancaire française (FBF), "va présenter en milieu de semaine un rapport à la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, proposant de nouvelles règles" de rémunération des traders, a indiqué Bercy à l'AFP. Sont particulièrement concernés les bonus qui seront versés début 2010.

Les banques et autres opérateurs de marché (sociétés de gestion..) s'engagent en particulier à "interdire, sauf exception limitée à un an, les bonus garantis", indique Bercy. Elles promettent aussi "de verser une partie significative des rémunérations variables en différé" afin de prendre en compte les résultats de chaque trader sur l'exercice complet, précise t-on au ministère. Autrement dit, le bonus pourrait être supprimé si des positions de marché se révélaient perdantes.

Une partie des bonus devra être "versée en actions", afin qu'ils dépendent de la marche globale de l'établissement. Par ailleurs, le conseil d'administration de chaque banque "devra se prononcer sur la politique de rémunération des traders", a précisé Bercy.

Cet accord a pour objectif de ne pas encourager les traders à prendre des risques inconsidérés, comme l'avait fait Jérôme Kerviel à la Société Générale. Ce dernier avait fait perdre 4,9 milliards d'euros à la banque française.

La mise en place de ce "code éthique" répond aux demandes de Nicolas Sarkozy. Lors d'une émission télévisée du jeudi 5 février, le président avait fustigé "le système de rémunération de ceux qu'on appelle les traders, ces jeunes gens qui jouaient à spéculer" et "dont les rémunérations étaient indexées sur la prime de risques". Ça a conduit à la catastrophe que l'on sait. C'est ça qu'il faut interdire," avait ajouté le chef de l'Etat.

La France va être le premier pays à limiter les bonus des traders.