Rhodia repasse dans le vert

E.M. avec AFP

— 

Le groupe de chimie français Rhodia est repassé dans le vert au troisième trimestre grâce à une nette amélioration de la demande, qui devrait se maintenir sur la fin de l'année, selon un communiqué publié mercredi.

Après avoir été en perte les deux premiers trimestres de 2009, Rhodia a enregistré un bénéfice trimestriel de 14 millions d'euros, un niveau qui est néanmoins encore quatre fois moins important que le résultat généré au troisième trimestre 2008.

Le chiffre d'affaires a reculé de 17% sur un an, à 1,26 milliard d'euros. Rhodia indique avoir constaté au cours du trimestre écoulé une "nette amélioration de la demande depuis le trimestre dernier", avec une baisse des volumes sur un an limitée à -9% contre -20% au deuxième trimestre.

Pour le quatrième trimestre, le groupe anticipe "un niveau de demande similaire à celui du troisième trimestre" et un résultat brut d'exploitation (EBITDA) récurrent "supérieur à 160 millions d'euros", alors qu'il a été de 174 millions au troisième trimestre.

Sur l'année, Rhodia compte toujours atteindre 120 millions d'euros d'économies. Sur les neuf premiers mois, il a déjà réduit ses frais fixes de 96 millions d'euros.

Pour 2010, le groupe estime que "les tendances restent encore incertaines", mais il estime pouvoir tirer parti de la dynamique des marchés émergents, où il a généré 45% de son chiffre d'affaires entre janvier et septembre 2009, principalement au Brésil et en Chine.

Par activité, la branche polyamide, principale division de Rhodia, qui fournit notamment les marchés de l'automobile et des composants électroniques, a vu ses ventes limiter leur recul à -13%. Les pôles "Novecare" (produits chimiques pour cosmétiques ou détergents) et de silices "Silcea" ont également été en repli respectifs de 28% et 17%.

En revanche, "Rhodia Acetow", qui fabrique des filtres à cigarette, a continué à voir son chiffre d'affaires progresser au troisième trimestre, avec une augmentation de 14% de ses ventes.