La vente de la collection Bergé-Saint Laurent s'annonce historique

Catherine Vincent

— 

Les 733 œuvres d'art de la collection Bergé-Saint Laurent seront mises aux enchères par Christie's, en collaboration avec Pierre Bergé & Associés, sous la verrière du Grand Palais entre le 23 et le 25 février. Les pièces sont dans un premier temps exposées au public les 21 et 22 février de 9h à minuit et le 23 février de 9h à 13h. La vente de la collection, démarrée en 1972 avec l'acquisition du "Portrait de Mme L.R." de Brancusi par le couple Pierre Bergé et Yves Saint Laurent pour leurs deux appartements parisiens, débutera le 23 février à 19h.

La "vente du siècle", comme la qualifient les milieux de l'art, est composée de pièces exceptionnelles: deux toiles de Matisse, un tableau de Picasso, un autre de Fernand Léger, des fauteuils art déco d'Armand-Albert Rateau, des bijoux renaissance, les émaux de Limoges… La liste est longue, la collection variée. Christie's l'a estimée entre 200 et 300 millions d'euros après avoir revu certains prix à la baisse en raison de la mauvaise conjoncture économique.

Pierre Bergé a choisi Christie's par amitié, pour ses "affinités" avec François de Ricqlès, vice-président de Christie's Paris. Et la maison de ventes travaille depuis de nombreux mois à l'organisation de l'événement. Car pour François de Ricqlès, la collection est "extraordinaire à tous les points de vue", par la personnalité des deux collectionneurs, véritables "princes de la Renaissance", ou la rareté de nombreuses pièces, conjuguée à leur état impeccable de conservation.

Nathalie Crinière, scénographe choisie par Jean Nouvel pour Le Louvre d’Abou Dhabi, a été sollicitée pour mettre en scène les objets exposés. Quatre grandes pièces de l’appartement d’Yves Saint Laurent ont d'ailleurs été reconstituées sous la nef du Grand Palais. Dans le fond, 1.200 places assises ont été installées pour les acheteurs. Et comme elles ont toutes été réservées très rapidement, 300 places debout ont dû être ajoutées au fond. Un grand écran permettra à tous de suivre la vente. Et pour prendre les enchères à distance, une centaine de lignes téléphoniques ont aussi été installées. Comme l'indique Le Figaro le 16 janvier dernier, une centaine de personnes de l'équipe de Christie's International seront présente. Le fruit de la vente ira à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent contre le Sida.

Le catalogue de l'exposition pèse 10 kg. Un objet de 1.800 pages réparties en 5 volumes vendus 200 euros ou 50 euros l'unité. Compte tenu de ses coûts d'impression, très peu d'exemplaires seront offerts. Et le blog de Christie's permet à l'internaute de suivre le travail de reconstitution des appartements et de visiter virtuellement l'exposition. De même, grâce à ces clichés, il pourra s'imprégner de l'ambiance de la vente.

Pierre Bergé souhaite, avec cette vente, tourner la page de sa relation avec Yves Saint Laurent décédé le 1er juin 2008. Il avait initialement pensé faire don de la totalité de la collection à des musées. Seul une tapisserie de Sir Edward Coley Burne-Jones, "L'adoration des mages", sera offerte par Pierre Bergé au musée d'Orsay. "Le lot 93 est donc retiré de la vente", a déclaré une porte-parole de Christie's. Cette tapisserie, de 258 cm x 377,5 cm, était estimée entre 400.000 et 600.000 euros.