Laurent-Perrier vend moins de champagne

E24 avec AFP

— 

Le groupe Laurent-Perrier a souffert au premier semestre de son exercice décalé 2008/2009 d'un repli de la consommation de champagne sur le marché mondial, ce qui s'est traduit par une baisse de son chiffre d'affaires, selon des chiffres publiés jeudi.

Sur les six premiers mois de l'exercice 2008/2009 (avril-mars), le chiffre d'affaires a reculé de 26,2% sur un an à 85,20 millions d'euros, selon le communiqué.

A taux de change constants, le recul est de 23% par rapport au premier semestre 2007/2008, précise le groupe.

Au cours du premier semestre, le groupe explique avoir été "confronté au repli de 3,6% du marché mondial du champagne" ainsi qu'au recul du secteur en France (-9,2%).

Cette "conjoncture difficile" intervient alors que l'entreprise, en cette "année charnière" 2008, "fait évoluer sa politique commerciale, combinant un nouveau positionnement de prix pour ses champagnes de haut de gamme avec un développement ciblé sur les circuits de distribution sélective, dits prescripteurs", explique Laurent-Perrier.

Le groupe de champagne se positionne sur le haut de gamme. Au sein de son portefeuille, il compte des marques comme Laurent-Perrier, Salon, Delamotte ou Champagne de Castellane.

Les performances par zone géographique sont "contrastées". Le "dynamisme" des ventes en Afrique, Moyen Orient, et Asie "n'a pas permis de compenser le fort ralentissement des ventes au Japon, ni sur les marchés plus traditionnels", en particulier France, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Belgique.

Laurent-Perrier publiera ses résultats semestriels le 26 novembre et informera sur ses perspectives à cette occasion.