Expo universelle: la France attend toujours des fonds privés

— 

A six mois du lancement de l'événement, la France n'a pas réuni tous les fonds privés qu'elle espérait pour financer la moitié de son pavillon pour l'exposition universelle de 2010 à Shanghai. Elle a ainsi du abaisser son objectif de 10 millions d'euros, ont indiqué ce lundi les organisateurs.

A l'origine, l'Etat français et les investisseurs privés devaient apporter chacun 25 des 50 millions d'euros du budget du pavillon pour l'Expo universelle qui aura lieu dans la métropole de l'Est chinois à partir de mai prochain.

Alors que les travaux du pavillon battent leur plein, au lieu des 25 millions espérés, "on arrive à près de 10 millions d'euros" d'entreprises partenaires, a déclaré à l'AFP José Frèches, président de la Compagnie française pour l'Exposition universelle de Shanghai (COFRES).

"La crise est passée par là (...) elle ne nous a pas aidés", a-t-il expliqué. "La recherche de mécènes continue et se poursuivra jusqu'au 1er mai", date de l'ouverture de l'Expo, a ajouté M. Frèches, contacté à Paris. "Si tout se passe bien, on devrait être pas loin de 15 millions" d'euros de financements privés.

L'Etat français, qui s'était porté garant, pourrait donc avoir à prendre en charge quelque 35 millions d'euros au lieu des 25 millions initialement prévus pour le pavillon.

Objectif "très volontariste"

"L'objectif de 50% était un objectif très volontariste", a concédé M. Frèches. Michelin (1,7 million d'euros), LVMH, Lafarge et Sanofi-Aventis (1,5 million chacun) sont les plus gros contributeurs, devant L'Oréal et PSA (500.000 chacun).

Interrogé sur un communiqué de Shanghai Expo, le site officiel de l'Expo 2010, qui affirmait lundi qu'"environ 90% du budget sera financé par le gouvernement" français, M. Frèches a démenti.

GDF Suez a annoncé de son côté avoir signé samedi une "convention de partenariat" pour le pavillon français. Sa filiale ETC doit réaliser l'aménagement audiovisuel et multimédia du pavillon. GDF Suez a également apporté 500.000 euros au financement, a précisé M. Frèches.

Travaux depuis un an

Les travaux du Pavillon de 6.000 m2 de l'architecte français Jacques Ferrier ont commencé depuis près d'un an. Il est construit par l'entreprise shanghaïenne China Construction Eight Engineering Limited (CCED) et doit être livré à la fin de l'année.

Le calendrier prévoit ensuite quatre mois pour l'installation, à l'intérieur, de l'exposition "La ville sensuelle à la française", qui sera présentée du 1er mai au 31 octobre 2010.

La question reste de savoir si le pavillon, dont l'acteur Alain Delon sera le parrain, sera pérenne, comme le souhaite vivement la France, ou non. "Ce sera l'objet d'une négociation d'Etat à Etat", a dit M. Frèches.