Avertissement surprise d'Intel

Jocelyn Jovène

— 

Un de plus. Intel a revu en baisse ses prévisions financières, tablant sur un chiffre d'affaires d'environ 9 milliards de dollars au quatrième trimestre 2008, contre une précédente estimation comprise entre 10,1 et 10,9 milliards de dollars, en raison d'une "demande sensiblement plus faible que prévu partout dans le monde et concernant tous les segments de marché".

Le groupe de Santa Clara, en Californie, souligne en outre une situation de forte réduction des stocks dans les lignes de production de PC. Il table désormais sur un taux de marge brute d'environ 55%, contre une précédente estimation de 59% pour le quatrième trimestre.

Noël en berne

Cette annonce tombe mal pour le secteur de la technologie puisque le quatrième trimestre est considéré comme le moment le plus important avec notamment les ventes de matériel durant les fêtes de fin d'année. Les analystes interrogés par Factset tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 10,5 milliards de dollars pour Intel au quatrième trimestre contre 10,7 milliards de dollars un an plus tôt à la même époque.

Advanced Micro Devices, le principal concurrent d'Intel dans les micro-processeurs, doit présenter ses perspectives ce jeudi 13 novembre.

Toute l'industrie est touchée

Déjà, d'autres fabricants de composants comme Qualcomm ou National Semiconductors, et certains fabricants d'équipements pour l'industrie des semi-conducteurs, dont le premier d'entre eux, Applied Materials, ont annoncé des plans de réductions d'effectifs sur fond de détérioration de leurs marchés respectives.

Avec l'avertissement d'Intel, c'est donc tout le secteur des technologies de l'information qui est affecté, soulignent plusieurs analystes. Les puces Intel équipent 75% à 80% des PC fabriqués dans le monde. Mercredi, le cabinet d'études IDC a d'ailleurs estimé que les dépenses informatiques devraient croître moins rapidement que prévu l'an prochain, évoluant à un rythme de 2,6% contre une précédente prévision de 5,9%.

Recul des Bourses

Les commentaires d'Intel ne font qu'illustrer ce que d'autres sociétés, dans d'autres secteurs, ont déjà annoncé au marché: les perspectives de croissance se détériorent et il ne s'agit pas uniquement d'un problème dans les pays développés.

Après la clôture de Wall Street, l'action Intel perdait près de 9%. La nouvelle pesait sur l'ensemble des places asiatiques ce jeudi, la Bourse de Tokyo reculant de 5%.