AXA devra relever son offre sur APH

Jocelyn Jovène

— 

Pour remporter le contrôle des activités asiatiques de sa filiale APH, AXA va devoir améliorer son offre. L'offre d'AXA et d'AMP valorise actuellement les actions AXA Asia Pacific Holdings à 5,34 dollars australiens par action.

Selon des analystes interrogés par l'agence Dow Jones, AXA et AMP devraient offrir 6 dollars australiens par action APH, soit au total 12,4 milliards de dollars, pour réussir son coup.

Un investisseur a indiqué que l'assureur français a déjà commencé à faire le tour des investisseurs pour avoir leur sentiment sur l'opération. En officialisant lundi une augmentation de capital de 2 milliards, destinée à prendre le contrôle d'APH, dont il détient 54%, AXA a essuyé un premier rejet catégorique de l'australien.

Réagissant à ce rejet le jour même, Henri de Castries, le patron d'AXA déclarait: "on observe le marché. On discute pour essayer de comprendre quelles sont les réactions du conseil [d'APH] et quels sont les points sur lesquels on peut éclairer son jugement".

Le marché attend plus

"Nous pensons que l'offre sera revue à la hausse de manière à obtenir l'accord des administrateurs indépendants d'APH", ont écrit ce mardi les analystes de la banque Citi dans une note destinée aux investisseurs. Un sentiment partagé par d'autres courtiers.

Le marché fait le même pari. Mardi, l'action AXA Asia Pacific Holdings a clôturé en hausse de 1,2% à 5,77 dollars australiens.

En France, les analystes sont nombreux à souligner tout l'intérêt de l'opération. En reprenant les actifs asiatiques d'APH et en laissant à AMP ses activités australiennes, AXA renforcera à terme sa présence dans les pays émergents.

"Si le rachat se fait, ce sera très positif pour le positionnement géographique d'Axa, qui profitera de la croissance des marchés d'Asie. Si elle ne se fait pas, Axa aura 2,0 milliards à sa disposition pour des acquisitions", observent les analystes de Goldman Sachs, cités par l'agence Reuters.