Le marché automobile américain continue sa chute

Guillaume Guichard avec AFP

— 

La descente aux enfers continue pour les constructeurs américains. Les nouveaux chiffres de ventes pour le mois de novembre sont dans la même veine que ceux d'octobre, alors que le secteur négocie des aides fédérales à Washington. Chrysler a annoncé une dégringolade de 47% de ses ventes. Ford a affiché une baisse de 30,6% de ses ventes de voitures neuves, à 118.818 unités. Et estime faire mieux qu'un marché attendu en baisse de 35%.

General Motors, lui, fait beaucoup moins bien et essuie une chute de 41% de ses ventes. Pire qu'attendu: le cabinet spécialisé Edmunds tablait sur une baisse de 28,2% des ventes. En novembre, GM a écoulé un total de 154.877 véhicules. Les berlines (-44%) ont plus baissé que les véhicules lourds sur un an (-39%), selon un communiqué du groupe. Côté production, GM compte produire 600.000 véhicules au premier trimestre 2009, ce qui représente une baisse de 32% par rapport aux volumes produits au premier trimestre 2008.

Les constructeurs étrangers ne sont pas épargnés. Toyota a annoncé mardi que ses ventes avaient chuté de 33,9%, avec 130.307 unités vendues. Le Japonais affiche un recul de 31,1% de ses ventes de berlines, avec 68.013 unités, et de 37,4% de ses ventes de 4x4, pickups et monospaces, avec 46.071 unités. Dans le haut de gamme, les berlines Lexus ont chuté de 40%, à 8.841 unités. Les véhicules les plus lourds de cette marque ont reflué de 26,9%.

Les causes de la chute du marché automobile américain sont connues: crise du crédit, ralentissement économique et pétrole cher du côté de la demande. Et, du côté de l'offre, un mix produit centré sur les gros véhicules à forte marge souffrant de la désaffection croissante des consommateurs.