La France va émettre 188 milliards de dettes nouvelles

TV avec AFP

— 

La ministre de l'Economie et des Finances Christine Lagarde a arrêté à 188 milliards d'euros le montant de dette à moyen et long terme qui sera émis par la France en 2010, qui inclut la part du grand emprunt financé sur les marchés, a annoncé l'Agence France Trésor (AFT) mardi.

Ces émissions se feront principalement sous forme de BTAN (bons du Trésor à taux fixe et intérêts annuels) et d'OAT (obligations assimilables du Trésor), et serviront à financer le déficit budgétaire et l'amortissement de la dette, précise l'AFT dans un communiqué. La dette publique française devrait dépasser 84% du PIB l'an prochain.

Elle est nécessaire pour financer le déficit public prévu à 117 milliards en 2010 et les anciennes dettes arrivées à échéance.

84% du PIB

Fin septembre, l'AFT avait annoncé qu'elle prévoyait d'émettre 175 milliards d'euros de dette en 2010, mais que ce montant pouvait être révisé en fonction des rachats de dette et des opérations d'endettement liées au

grand emprunt
. En rachetant la dette arrivée à échéance, l'Etat l'étale en fonction du coût de financement sur les marchés et réduit ainsi
sa charge.

Cela permet à la France de lever un montant de capitaux équivalent à celui de l'Allemagne (190 milliards) en 2010.

Pour 2010, l'AFT va étudier, "en lien avec les spécialistes en valeurs du Trésor", la possibilité d'émettre de nouvelles lignes de référence à long terme, de maturité à 15 ans, et à très long terme, de maturité à 40 et 50 ans. Alors que les lignes de maturité à 15 ans et à 50 ans ont déjà été lancées par l'AFT, la création d'une ligne de maturité à 40 ans serait une première.

Appétit pour la dette de très long terme

Le lancement éventuel de nouvelles lignes de référence à long terme traduit la forte demande pour les obligations de maturité à 15 ans et plus. "En 2009, la demande pour les obligations à long et très long terme -de maturité à 15 ans et plus- a été soutenue. Les fonds de pension et les assureurs ont besoin d'actifs à très long terme, sûrs et liquides", a indiqué Pierre Salaun, responsable de la communication de l'AFT.

En outre, "les taux longs sont sous leur moyenne historique, ce qui permet à l'Etat de se financer à des taux bas" également. Par conséquent, il y a eu 30,1 milliards d'euros de dette à long terme émise en 2009, soit 18,2% du programme total d'émissions de dette, contre 12,5 milliards d'euros un an plus tôt (9,7% du programme).