20 Minutes : Actualités et infos en direct
Saint Gobain en difficulté

Saint Gobain en difficulté

E.M. avec AFP

E.M. avec AFP

Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain a annoncé jeudi un chiffre d'affaires de 9,72 milliards d'euros pour le troisième trimestre, en chute de 13,9,% sur celui du trimestre correspondant de 2008, selon un communiqué publié ce jeudi.

Le gourpe prévoit cependant de meilleurs résultats au second semestre grâce notamment à l'accélération de son plan d'économies de coûts. Sur les trois premiers trimestres de 2009, Saint-Gobain a réalisé un chiffre d'affaires de 28,435 milliards d'euros, en baisse de 15,0% par rapport aux neufs premiers mois de 2008, ajoute le communiqué

Le troisième trimestre, bien que toujours en net recul sur un an (-12,7% à données comparables) "fait clairement apparaître un ralentissement de la baisse par rapport à celle observée au deuxième trimestre 2009 (-15,9% à données comparables)", souligne Saint-Gobain.

Amplification

Le groupe prédit que "cette amélioration relative devrait se poursuivre et s'amplifier au 4e trimestre, grâce notamment à une base de comparaison nettement plus favorable".

Aussi Saint-Gobain "confirme que le résultat d'exploitation et le résultat net courant du second semestre seront supérieurs à ceux du premier semestre" grâce notamment à l'accélération de son plan d'économies de coûts.

Sur le premier semestre 2009, Saint-Gobain avait enregistré un bénéfice net de 128 millions d'euros, en chute de 88,1% sur un an.

Le groupe avait annoncé dans la foulée une suspension de tous ses projets d'acquisition en 2009 et une forte diminution de ses investissements industriels, ainsi que des fermetures d'usines et d'agences de distribution.

Déprimée

Saint-Gobain prévient cependant que "la conjoncture économique reste encore très déprimée sur la plupart des marchés du groupe, et les signes de reprise sont à ce stade très ténus".

Ainsi, seules l'Amérique latine et l'Asie connaissent un rebond notable de leur activité et semblent être désormais sorties de la crise, souligne le communiqué.

En revanche, en Europe (de l'Ouest comme de l'Est) et en Amérique du Nord, si l'activité se stabilise globalement (avec une amélioration dans certains secteurs industriels, notamment l'automobile), elle demeure encore à un bas niveau, tant dans la construction résidentielle que dans l'industrie.

En France, Saint-Gobain observe, à structure et taux de change comparables, un léger ralentissement de la baisse d'activité (-12,5% au 3ème trimestre contre -13,6% au deuxième trimestre).