Logitech revoit à nouveau ses objectifs

E24 avec AFP

— 

Le fabricant suisse d'équipement informatique Logitech a lancé mardi 6 janvier une nouvelle alerte sur ses résultats 2008/2009 en raison de la crise économique, qui l'amène à réduire ses effectifs d'environ 15%. Le groupe -spécialiste des souris, claviers et équipement multimédia pour ordinateurs- a revu pour la seconde fois en trois mois ses prévisions de croissance des ventes et du résultat d'exploitation, face à "une récession mondiale grandissante", a précisé Logitech dans un communiqué, sans chiffrer cette révision. En octobre, le groupe avait déjà revu à la baisse ses prévisions pour l'exercice 2008/2009, tablant alors sur une croissance entre 6% et 8% du chiffre d'affaires et de 3% à 5% du résultat d'exploitation, contre 15% précédemment.

Logitech a également annoncé qu'il allait réduire d'environ 15% ses effectifs, sans préciser le montant des charges liées à cette réduction de postes. Ces charges seront toutefois comptabilisées au quatrième trimestre 2008/2009. Les licenciements vont uniquement concerner 3.500 "employés salariés", sur les 9.400 que compte le groupe, soit environ 500 réductions de postes, selon un porte-parole de Logitech. Ces licenciement toucheront tous les secteurs, sauf la production, et toutes les régions géographiques, a-t-il précisé.

Les principaux sites de Logitech sont situés à Fremont aux Etats-Unis, à Cork en Irlande, à Amersfoort aux Pays-Bas, ainsi qu'à Morges et Romanel-sur-Morges en Suisse. "Les ventes de détail se sont considérablement détériorées durant décembre", a estimé le PDG Gerald Quindlen, cité dans le communiqué. "Nous avons enregistré divers degrés de faiblesse dans l'ensemble des régions géographiques et des secteurs", en raison des baisses d'inventaires destinées à faire face à une demande plus faible, a-t-il souligné.

Le patron de Logitech s'attend à ce que "l'environnement économique se détériore dans les prochains mois", mais continue de tabler pour le groupe sur une croissance à deux chiffres sur le long terme. "Nous bénéficions d'une trésorerie importante, nous n'avons pas de dette et continuons de maintenir notre part de marché", selon Gerald Quindlen. Le groupe va publier le 20 janvier les détails du plan de restructuration et de la révision des perspectives, lors de la présentation des résultats au troisième trimestre 2008/2009. Logitech a réalisé au deuxième trimestre 2008/09 (clos fin septembre) un bénéfice net multiplié par six de 72,3 millions de dollars (54,3 millions d'euros).

"Cette annonce démontre que les ventes de Noël ont été pires qu'anticipées", a estimé l'analyste Tomas Hilfing de Helvea. Pour Michael Foeth, analyste à Vontobel, "l'ampleur des licenciements indique que la situation est sérieuse (...)" pour Logitech, qui devrait afficher une croissance zéro en 2009 et 2010.