Gemalto hésite

E24 avec AFP

— 

Le fabricant de cartes à puces Gemalto annonce ce lundi 1er décembre qu'il envisage soit de renoncer, soit de modifier les termes de son offre sur Wavecom, "si certaines des résolutions soumises au vote de l'Assemblée Générale des actionnaires de Wavecom convoquée le 8 décembre 2008 sont adoptées."

Parmi ces résolutions figure la possibilité pour la direction de Wavecom d'émettre à titre gratuit des bons d'offre ou l'attribution de vote double à certains actionnaires, qui conduirait Gemalto à renoncer à son offre. Dans son communiqué, Gemalto a précisé qu'il renoncerait à cette offre si les actionnaires de Wavecom entérinaient "la possibilité d’émettre à titre gratuit des bons d’offre ou l’attribution de vote double au profit de certains actionnaires", modifiant ainsi, selon lui, "la consistance" de la société Wavecom.

Le groupe pourrait par ailleurs "ajuster les termes économiques" de son offre si les actionnaires donnaient l’autorisation au conseil d’administration de Wavecom "d’augmenter son capital" ou "si la distribution d’un dividende exceptionnel" était décidée. "En tout état de cause, toute renonciation à l’offre ou modifications des termes de l’offre n’interviendra qu’après accord de l’AMF", a précisé le communiqué.

Gemalto a annoncé le 27 octobre le lancement d'une offre publique d'achat sur Wavecom, valorisant la société à 7 euros par action, soit un peu plus de 110 millions d'euros au total.