Obama va s'attaquer aux abus des banques

CV avec AFP

— 

Barack Obama est déterminé à s'attaquer aux abus des banques concernant les cartes de crédit, forçant de nombreux Américains à payer des taux d'intérêt très excessifs, a indiqué dimanche Larry Summers, son principal conseiller économique.

Le président "va très bientôt se pencher sur un ensemble de problèmes liés aux abus concernant les cartes de crédit (où les banques) trompent leurs clients pour leur faire payer des taux d'intérêts extraordinairement élevés qu'ils n'auraient pas versés s'ils en avaient été dûment informés", a-t-il expliqué dans une interview sur la chaîne américaine NBC.

Après avoir offert dans un premier temps des taux d'intérêts normaux, certaines grandes banques les augmentent considérablement après plusieurs mois et ce sans justification, demandant parfois jusqu'à 29% d'intérêt mensuel, selon des informations de presse.

"Nous avons besoin de voir l'économie américaine moins dépendante de l'endettement", a aussi expliqué Larry Summers. Et pour ce faire, estime-t-il dit, il faut "une meilleure réglementation du système financier" et que "les ménages épargnent davantage". "C'est pourquoi nous devons mettre fin aux tactiques de marketing qui rendent les Américains dépendants du crédit, pour leur permettre d'économiser de nouveau, de se préparer à envoyer leurs enfants à l'université et de prévoir leur retraite", a-t-il précisé.

Mais l'épargne ne favorise par la consommation. Or, l'économie américaine a besoin de relancer la consommation. L'exercice sera compliqué. Surtout pour un pays dont l'économie est enitèrement basée sur le crédit.