Oracle supprime 3.000 emplois

— 

Les salariés d'Oracle - et de sa filiale Sun Microsystems - paient cher les retards de la fusion entre l'éditeur de logiciels et le constructeur informatique, dont le rachat pour 5,6 milliards de dollars a été annoncé en avril dernier.

L'éditeur de logiciels a annoncé la suppression de 3.000 postes en 12 mois, à cause du retard dans l'obtention du feu vert des autorités de la concurrence au projet de fusion. Le rachat de Sun fait l'objet d'une enquête approfondie de la part de Bruxelles.

L'opération coûtera entre 75 et 125 millions de dollars à l'américain et sera comptabilisée au second et au troisième trimestres de l'année fiscale clôturant le 30 juin 2010. Elle devait initialement être bouclée pendant l'été 2009.