Économie

L'industrie coupe ses investissements en 2009

Les investissements dans l'industrie risquent d'accuser un sérieux recul en 2009. Selon l'enquête trimestrielle d'octobre de l'Insee, les chefs d'entreprises tablent sur une réduction de 22% de leur investissement et de 24% dans l’industrie manufacturière, ce qui serait pire que lors de la crise de 1993 (-20%).

La baisse des investissements serait "particulièrement forte" dans les biens intermédiaires (-33%), "moins marquée" dans les biens de consommation (-13%) et les biens d’équipement (-11 %)", souligne l'enquête.

Dépenses d'investissements manufacturiers (Insee)

Recul en 2010

L'investissement continuerait de reculer en 2010 malgré la légère reprise économique attendue, selon les chefs d'entreprises, interrogés pour la première fois sur leurs perspectives d'investissement pour l'an prochain. Mais le coup de frein serait moins violent. L'investissement baisserait de 5% dans l’industrie manufacturière et de 3% dans l’ensemble de l’industrie.

Les chefs d’entreprises déclarent qu’ils voient peu d’amélioration en 2010 sur les facteurs influençant leur décision d’investir.

En outre, les investissements seraient davantage consacrés au renouvellement des capacités de production arrivées en fin de vie qu'à l’extension de la capacité productive. Seulement 14% en 2009 et 13% en 2010 des dépenses d'investissement seront orientés vers l'extension des capacités de production.

Conditions de financement dégradée

Par ailleurs, la situation financière des entreprises apparaît de plus en plus défavorable: les soldes d’opinion sur le niveau d’autofinancement et d’endettement se dégradent. Toutefois, l’opinion des chefs d’entreprise sur les conditions globales de financement de l’économie et sur les taux d’intérêt se redresse légèrement.