Accord bilatéral historique avec la Corée du Sud

G. G. avec AFP

— 

Plus de deux ans de négociations ont été nécessaires avec la Corée du Sud pour aboutir au plus important accord commercial bilatéral jamais négocié par l'Union européenne.

"Pour l'UE, c’est le premier accord de libre-échange du 21ème siècle. Il institue des liens économiques profonds avec un autre pays développé. Il va offrir de nouveaux débouchés aux entreprises européennes des secteurs des services, de l'industrie manufacturière et de l'agriculture", a déclaré la commissaire européenne au Commerce, Catherine Ashton, citée dans un communiqué.

Cet accord préliminaire de libre-échange "pourrait générer pour 19 milliards d’euros de nouveaux échanges pour les exportateurs européens et conduira à l’élimination de quasiment tous les obstacles tarifaires et à la suppression de nombreuses barrières non tarifaires entre les deux économies", a souligné la Commission.

Il doit permettre la suppression de droits de douane frappant les exportations de l'UE vers la Corée du Sud, à hauteur de 1,6 milliard d’euros.

L’accord prévoit aussi l’élimination de barrières non douanières, notamment certaines réglementations et normes dans des secteurs comme l’automobile, les médicaments ou l’électronique grand public. L'industrie automobile européenne s'inquiète et a freiné des quatre fers durant la phase des négociations pour éviter d'ouvrir plus le marché européen.