Rémy Cointreau: le champagne pèse

— 

Affecté par une chute de 41,7% de ses ventes de champagne sur les six premiers mois de son exercice (avril à septembre), Rémy Cointreau publie ce jeudi matin une diminution de 0,7 de son chiffre d'affaires à 362,7 millions d'euros. La baisse est de 6,6% hors effet de change et de périmètre.

L'activité a même progressé de 4,2% au cours du deuxième trimestre, relativise le groupe de vins et spiritueux dans un communiqué de presse.

Rémy Cointreau, fortement endetté, reste pénalisé par son manque de taille critique et son retard dans la maîtrise de son réseau de distribution, par rapport aux leaders du secteur que sont Diageo et Pernod-Ricard.

Pour rattraper son retard, le groupe a décidé de sortir prématurément d'une co-entreprise de distribution, Maxxium, et de développement son propre réseau de distribution dans les pays émergents, ce qui a fait grimper son endettement.

Rémy Cointreau affirme cependant qu'il respecte les ratios bancaires de son crédit syndiqué. Fin mars 2009, la dette nette du groupe était de 531,9 millions d'euros, pour 970,7 millions d'euros de fonds propres.