Bonus: "apprenez à tolérer l'inégalité"

— 

Le grand public doit "tolérer l'inégalité comme un moyen d'achever une plus grande prospérité pour tous". C'est en ces termes que Lord Griffiths of Fforestfach, vice-président de Goldman Sachs International et ancien conseiller de Margareth Thatcher, a défendu les bonus versés par sa banque.

Ces propos, rapportés par le Telegraph, ont été tenus lors d'un débat public organisé à Londres à propos de questions éthiques soulevées par la crise économique.

"Nous ne devons pas nous sentir honteux d'offrir des compensations dans un contexte international compétitif, lesquelles incitent les banques à conserver leur activité ici et à employer des Britanniques", a ajouté le dirigeant.

Le débat sur les bonus accordés par les banques à leurs employés fait rage des deux côtés de l'Atlantique, alors que les mêmes établissements ont été soutenus par des aides et des prêts gouvernementaux leur permettant de traverser la crise sans trop de casse.