Cisco se renforce dans l'univers mobile

— 

Cisco rattrape son retard dans l'univers du mobile à grandes enjambées. Après le rachat du norvégien Tandberg fin septembre pour 3 milliards de dollars, l'américain a annoncé mardi soir qu'il offrait 2,9 milliards de dollars pour reprendre la société Starent Networks.

Cisco offre 35 dollars pour chaque action Starent, un fabricant de logiciels et d'équipements pour les opérateurs de téléphonie mobile. La transaction devrait être finalisée au cours du premier semestre 2010, indique le groupe dans un communiqué.

"La croissance de l'Internet mobile représente une énorme opportunité pour les opérateurs de télécommunications et quelques défis pour les fournisseurs de services", explique Cisco. Le groupe anticipe une multiplication par 66 du volume du trafic de données sur les réseaux mobiles entre 2008 et 2013, selon ses propres estimations.

Environ 30% des ventes de Cisco sont réalisées avec des opérateurs de télécommunications. Au cours de l'exercice fiscal clos le 30 juin, les ventes de Cisco ont atteint 36 milliards de dollars, mais ses résultats ont plongé au cours du quatrième trimestre.

Starent est une société fondée en 2000 et cotée en Bourse en 2007. L'an dernier, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 254,1 millions de dollars en hausse de 74% sur un an. Une croissance qui ne s'est pas arrêtée avec la récession économique.

Cisco est donc rapidement passé des paroles aux actes. Il y a quelques mois, ses dirigeants affirmaient qu'ils seraient plus actifs sur le front des acquisitions - un moteur central dans le développement du groupe depuis sa fondation - en particulier en période de difficultés économiques. Cisco a accumulé une montagne de cash pour réaliser ses acquisitions.

Ces deux opérations accélèrent le mouvement de consolidation de l'industrie de la technologie. Tous les poids lourds du secteur - IBM, Intel, Oracle, Dell, et dans une moindre mesure Xerox et Adobe - ont profité de la crise pour racheter des concurrents ou diversifier leurs activités.